Les Jeans 501

radB18BC627f_201987. L’année où Los Lobos cartonne avec La Bamba. Vanessa Paradis, nous fait fantasmer avec son « Joe Le Taxi ». Que le roi de la pop, sort son album « bad ». Et que Guesh Patti, excite les petits ados que nous sommes, avec son « Etienne ». C’est aussi l’année de ma quatrième au collège Jean Lurçat à Saint Denis. Mais surtout l’époque où j’ai eu mon premier jeansLevis Strauss, 501 ! Si t’es pas de cette époque tu ne peux pas savoir ce que c’était, le cinq cent un! Mais les mecs et meufs de ma génération, te le diront, le 501 c’était le pantalon à avoir. Mon père qui se prenait pour une caillera, achetait des affaires du genre le Challenger d’Adidas, et des jeans dont des levi’s, cinq cent…Un ! A cette époque, je fais sa taille : 34/34. Et il revient de ses achats. Dans l’armoire de sa chambre, il cache ses sapes. Les dernières, à la mode. Mon daron, ce n’était pas un père comme les autres. A l’époque, il flambait avec sa Renault 18 GTX. Vitres électriques. Son autoradio, autoreverse. Ses cassettes de Kool and the gang, S.O.S Band, Delegation et Shalamar. Et truc de ouf, mon père c’était le seul daron de Saint Ouen qui allait à la Scala, danser ! Forcément, il avait la sape qui allait avec. Et souvent j’allais dans son armoire, regarder ses sapes, pas comme son fils, mais comme son petit frère. Ah oui, pour que tu saches mon reup, il était tellement technique, que lorsqu’on croisait, l’une des voisines, ou la coiffeuse, on n’était pas ses fils, mais ses petits frères ! Fin de journée, c’est la rentrée dans quelques jours. Et y a ce Jeans, dans son armoire. Tout neuf. Le fameux Cinq Cent un ! De couleur bleu foncé, coupe droite, et fermeture à boutons. Ma mission, faire la rentrée des classes, frais ! Et pour cela, il faut que je porte ce putain de jeans. Pendant qu’il est au travail, je m’aventure en scred dans sa chambre, et lui tape ce pantalon. Ce qui était bien, c’est que contrairement aux grandes surfaces, sur les sapes à mon père, y avait pas de bip antivol! Pour l’endormir, parce que j’avoue avoir pris mon père pour un cave. Je cache quelques jours le jeans. Puis le porte le jour de la rentrée avec un L.C Waikiki. Premier jour d’école. J’arrive au collège et rencontre mes nouveaux camarades de classe. Nordine, Wanou, Laurence, Mimi (R.E.P). Avec mon walkman, et surtout mon jeans Levis, 501. De couleur brute. Bon j’avoue, quand ma mère l’a mis avec mon TShirt Waikiki, il a dégorgé et me l’a tué. Mais ce n’est pas grave, je préférai mon 501, à mon T-shirt au gorille que j’avais de toute façon amorti. Pendant les  écréations, on parle de tout et de rien, mais je vois bien que je suis à la page. Sur le retour du collège, ligne 13. Je tombe sur Linda Larrouy. Sur de moi, alors qu’en vrai je suis super moche avec mes grosses lunettes de vue, ma moustache duvet. Et ma coupe. Mais pas grave, j’ai mon cinq cent un. Et avec ça, aucune meuf pouvait me résister, enfin c’est ce que je pensais…En réalité, c’était le contraire, avec ou sans mon 501, aucune meuf ne me calculait ! La légende dit que certaines meufs pour être plus bonne que la plus bonne de leur copine, montaient leur 501 jusqu’au cou. D’autres légendes disent que certains qui portaient tout le temps le même 501, que le jeans tenait debout, une fois qu’ils le retiraient. Pire, la légende dit que d’autres allaient au bled et revenaient avec de pales imitations, griffés Lovis 502. Plus tard, on a découvert l’argent. Et quand t’as la monnaie, t’as les sapes qui vont avec ! Les 501, je les aie tous eus, du Black, au Stoned, en passant par le moutarde. On allait se fournir à Montparnasse, au premier étage. Là, où se vendaient des cuirs Avirex. Avec Le renoi de Banga, comme vendeur. On payait nos jeans, deux cent cinquante francs. Plus tard, j’en ai même vendu chez Georgette, aux Puces, et Shérazade, aussi. Y a pas à dire, c’était mieux avant, les jeans !

3 commentaires pour Les Jeans 501

  1. Nadia dit :

    AVANT, avec la coupe droite, tout le monde ne pouvait pas porter des 501 !! et maintenant avec les nouveaux styles de jean « slim », toutes les filles peuvent en porter, alors moi je confirme, c’etait quand même mieux avant, paske aujourd’hui les filles n’ont plus de complexes on en voit des vertes et des pas mures… lol
    sinon euhhh j’me rappelle que c’est à mon frangin que je piquait les 501, mais toi ton père il est trop fort bsahtou

  2. jofraud dit :

    Merde, c’est beau à lire c’est frais cela a de la gueule c’est bien écrit c’est génial on se sent revivre une époque écrit un livre ………………………………….

  3. bibi dit :

    quel belle époque,je me souviens qu’a 500 fr le jeans y avez de quoi se la pété.porté avec une perd de stan smith.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 62 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :