L’école primaire

1980, ma mère chialait la mort de son chanteur préféré : Joe Dassin. Jean Belmondo a.k.a « Le Guignolo » (prononces ékéhé pour faire cainri) cartonnait dans les salles de ciné. Pour toi copain lecteur moins âgé, certaines personnalités naissaient cette même année : Diam’s, Sinik ou encore Olivia Ruiz. 1980 était surtout la date de mon retour du bled après cinq années à Marrakech. Fini la belle vie de Rachid (ou Ricky si tu préfères et que t’as trop regardé la série) au bled avec ma famille et mes amis. J’atterri à Saint Ouen, en Seine Saint Denis. Je suis un de ces petits écoliers dans le groupe élémentaire Bachelet, l’un des quartiers chics de la ville.

ECOLIERSLe Vieux Saint Ouen et les boutes en train sont les quartiers chauds, un peu l’équivalent de Creenshaw. A cette époque là, j’ai comme potes Bruno G., Benjamin C. et j’en passe. Un peu comme le chantera plus tard Stomy Bugsy, Mon papa à moi, est un gangster. Et malgré ça, je fais le ouf : vol de l’enveloppe de la cantine, bagarres mensonges et compagnies. On a beau dire mais à trop regarder les aventures de Tom Sawyer, et ce clochard d’Huckleberry finn, je pars en vrille et j’en oublie de faire mes devoirs. Toute l’année, cette c****** de Dorothée et son RécréA2 m’a vraiment bousillé. Les mois s’écoulent, l’été arrive et nous sommes la veille du moment tant redouté de la fin d’année scolaire : le conseil de classe ! Copain (et copine) lecteur, je suis un cancre, le cauchemar de l’éducation nationale, mais à la veille de savoir si je vais passer ou redoubler je fais une promesse. Le soir, en stress comme pas possible, dans mon lit, la veille du jugement fatidique, je regarde mon papier peint des années 70 (celui avec des grosses fleurs marron). Et je jure que je ferai mes devoirs l’année prochaine si je passe en de CE1. Pronostic : Cp et 5eme redoublés avant de finir jeté par la conseillère d’orientation dans un BEP chaussurier (je sais ce mot n’existe pas mais t’as pas compris que j’ai redoublé mon CP !). Depuis, j’ai bien compris que si j’avais tenu cette promesse, j’aurai surement été le premier de la classe et que j’aurai un super travail… Mais non je déconne, j’ai rien foutu et la moralité c’est que depuis l’école primaire, et qu’à la trentaine passée je fais toujours des promesses que je ne respecte jamais. Alors si tu ne veux pas redoubler, tu sais ce qu’il te reste à faire…

Rachid Santaki

2 commentaires pour L’école primaire

  1. patate dit :

    j’adore, c’est sans doute mon préféré ! Jolie morale sur les promesses ! Bonne continuation.

  2. Al-Bady dit :

    « Tom Sawyer, et ce clochard d’Huckleberry finn, je pars en vrille et j’en oublie de faire mes devoirs. Toute l’année »

    Ah sa c’est clair une fois rentrée à la maison et prendre son petit gouté de 16h00 en regardant la téloche tu as qu’une seule idée c’est de repartir dehors pour t’éclater comme un guignol avec tes meilleurs potes.

    Merci qui ?

    Merci Dorothée et « Youpi l’école c’est finit » :-)

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Rejoignez 62 autres abonnés

%d blogueurs aiment cette page :