JE DANSE (PAS) LE MIA !

J’ai lu en quelques heures le livre d’Akhenaton « La Face B ». Le leader du groupe marseillais revient sur sa vie, son parcours et commente Le Mia : ce succès d’Iam que le groupe de rap n’a pas joué sur scène pendant seize ans. Le succès du Mia leur a échappé, et à moi aussi ! Souvenirs.

Akh, l’italien du groupe Iam a fait le Mia. Tu l’auras compris chère copine et copain lecteur, ce morceau qui reprend le sample de  Give Me the Night de Georges Benson m’a parasité. Le Mia, c’est d’abord mon frère qui en ce mois de mai 1994, s’agite à apprendre par cœur les paroles. Il passe tout l’après midi à noter les textes de la chanson, usant son index droit à rembobiner la cassette. Saoulé par sa phase du Mia, je lui demande d’arrêter. Il  me regarde en débitant : "Pas de pacotille, chaîne en or qui brille" Alors qu’il est en plein délire, j’ai dans l’esprit deux questions existentielles : Comment tu peux habiter la Seine Saint Denis, et kiffer Iam ? Iam c’est bien Marseille et c’est donc l’O.M?

Dans mon expérience avec 5Styles (spot pub : Il a 5Styles, il a tout compris), Akh est l’une des plus belles rencontres. Un mec simple, qui a joué le jeu  en interview  avec de vraies questions  : «  2Be3, depuis dix ans, on raconte qu’ils t’ont tapé ? », « C’est vrai que Georges Benson t’a payé le champagne ? » et « Le départ de la fameuse embrouille IAM-NTM ». Il a répondu, avec technicité. Un numéro de 5Styles mémorable, avec de bons retours du public, et des courriers d’insultes  à la rédaction envers Akh de la part de groupuscules d’extrême droite qui avaient lu le magazine. Véridique. Akh, c’est surtout un type qui connaissait mes potes de galère, et qui les a côtoyé pendant la période estivale à Casa, en 1993. Hicham et Mohamed passaient les vacances ensembles au bled. Ce ouf d’Hicham vendait ses jeans 501 pour financer la fin de ses vacances, il rentrait en caleçon en France. La pile de dossiers sur Hicham est balaise, il marchait avec une doudoune sur la plage en été, il a même fait une Garde à vue pour viol d’homme (il n’avait rien à voir, mais imaginez la tête de son daron venu le chercher au commissariat !). Un vrai ouf. Quand à Mohamed, c’était la classe. Allah Ya rhmo.

Le jour où j’en ai voulu à Akh, c’est à cause de son fameux Mia. Pas pour le fait qu’il a emprunté un sample de funk. Non, c’est pour une histoire de meuf ! 1995. Une nuit d’août. Je suis au Paradise, une boite de nuit à Marrakech, située sur l’avenue de France. Installé au bar avec mes potes Aziz, Mounir, et mon frère. On joue les princes de la nuit avec une conso. En réalité on est bien loin d’être des princes, mais plutôt les clochards de Marrakech. Un type, un rebeu de Marseille sympathise avec nous. Il est venu dans la ville rouge pour quelques jours, avec un de ses cousins. Le mec grand, fin, avec une tête marrante gratte l’amitié. Il danse avec mes potes, mon refré, et nous raconte sa vie entre deux morceaux. Il est golri. Un mec inoffensif et très gentil. Je scanne les gens dans la boite de nuit, et les meufs sur la piste. Y a Farid, un mec de l’Essone, que j’ai rencontré à Agadir,  dans une boite de nuit, quelques jours avant. Il s’approche avec son sourire. Rien qu’il chambre sur les conditions précaires du camping d’Agadir, la douche, les odeurs et le bruit. Je vois à l’autre bout de la piste, une tête que je connais. Une meuf d’Epinay, une certaine Wafaa. Grande, bronzée, elle me met la fièvre, car elle est sexy chocolat (si t’as pas vu un Prince à New York tu ne peux pas comprendre). On se connait de vue, car elle venait souvent chercher une de ses copines à la sortie du lycée. Alors que Farid chambre les meufs chelou assises au bar,  je me dirige vers Wafaa. Parler avec elle, est qu’une simple formalité. On s’installe au bar, et se tape des délires  sur les autres.

Alors que je suis à 30%, je décide de passer la vitesse supérieure. Wafaa est dans l’ambiance, moi aussi. Mais le Deejay du bled  fait basculer mon plan quand il passe un son : Le Mia. Je parle à Wafaa, en mode vendeur au rayon disquette, j’entends la voix d’Akh dans les enceintes de la discothèque : Tu es fada… Le jeune marseillais qui parle avec son cousin, se précipite sur la piste. Il ouvre le haut de sa chemise à fleur, et laisse apparaître une petite chaîne brille sur son torse. Il danse le mia, j’éclate de rire et commente : Il est tout raide ce mec ! Wafaa fonce le rejoindre sur la piste et voilà comment tout s’est aggravé en un quart d’heure. Le type commence à tourner sur lui-même, et chauffe la piste à la Aldo Macionne. Wafaa est de plus en plus euphorique et danse avec lui. Mon frère, qui ne s’est pas vu quand il a bu, tape des pompes et récite la chanson. Véridique. Les mecs du bled tapent des barres. Le marseillais me vole ma meuf. Des gestes lents, c’était vraiment trop moche. Aziz a coté de moi, me graine.  « Défonce-le ! Il est train de pécho ta meuf, le gars ?! » J’ai le réflexe d’aller voir le deejay. Je lui demande alors de ne plus passer le mia. Je retourne au bar, le deejay arrête le son… Pour imiter Def Bond "…Merci à tous et à toutes d’être au New Star flash…" Tout le monde le regarde. Il remet encore le morceau ! Je deviens ouf ! Le marseillais continue à faire son chaud face à une Wafaa qui n’en peut plus. Je pense qu’elle a fait un transfert sur le type, et qu’elle l’a pris pour Akh. C’est la seule explication. J’ai essayé de danser le Mia mais avec des crocodiles partout, et un refré qui encourage le marseillais devenu mon ennemi, j’ai perdu. J’ai ramassé ma fierté, et j’ai tracé, sans Wafaa bien sur. J’entends encore la voix d’Aziz, se foutre de ma gueule sur le retour de la boite de nuit : "Aïe, Aïe, Aïe il danse le mia…" Merci Akh !

Akhenaton – La Face B – Editions Don Quichotte – Déjà disponible

4 réponses à JE DANSE (PAS) LE MIA !

  1. jb dit :

    Je viens de finir le livre d’Akh : excellent!
    Et puis, on en apprend un rayon sur l’histoire du rap français a travers le groupe légendaire IAM.
    Par certains cotés, ce bouquin me rappelle La Petite Cité …
    a+

  2. Le Izem dit :

    Mec, j’ai du taper un connerie que même pas je me rappel pour tomber sur ton blog.
    Mais tu vois parfois le hasard du net fait les choses bien : j’ai kiffé à lire tes textes. Même que j’ai pas tout lut pour m’en laisser pour demain.

    T’es tombé dans mes favoris : Alors à bientôt !

  3. Doun's production dit :

    Excellent l’artiste en l’espace de 2min j’ai eu l’impression d’être sur la piste.
    Moi aussi cette musique me rappel de bon souvenir été 94 avec mes frères on écoutait en répétition cette musique mon frère l’avais enregistré en boucle ;)

  4. Djal dit :

    Trés Bon ! J’aime le style, encore !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

Suivre

Recevez les nouvelles publications par mail.

Joignez-vous à 57 followers

%d bloggers like this: