La Renault 18 !

Aujourd’hui, les rappeurs français et américains s’affichent dans les clips avec des grosses caisses, Bentley, Merco, Lamborghini…Mais aucun ne peut prétendre avoir eu la meilleure voiture des années 80, la Renault 18 GTX. Mon père si !

RENAULT 18Après la Renault 12, la marque au losange a décidé de lancer en 1980 un modèle pour répondre à des exigences internationales, la preuve le slogan de la R18 (pour les branchés) : « véritable voiture du monde ». Mon daron a bien kiffé ce véhicule, et contrairement aux darons de mes potes qui ont optés pour la Renault 21 Nevada diesel, lui a misé sur la Renault dix huit GTX, neuf chevaux, vitres électriques, et fermeture centralisée ! Pour l’époque, avoir un bouton qui faisait descendre les vitres c’était ouf. Ecouter la musique avec une cassette, et changer de face sans retirer la cassette, c’était frais, et pire appuyer sur un bouton pour ouvrir et fermer les portes, c’était la grande classe. A cette époque on était loin d’imaginer que vingt cinq ans plus tard, les voitures parleraient comme dans « K2000 », ou feraient des créneaux automatiquement ! En 1984, pour ses sorties à la Scala, et les allers au bled, sa monture était bleue nuit, sans les jantes, mais l’autoradio autoreverse avec ses sons de oufs. Rewind  !

Hormis, les courses du lundi soir au Casino de Saint Denis – porte de Paris (devenue Leader Price), les pique-niques en famille aux étangs de Cergy, et les sorties chez mes grands parents dans le nord, la Renault 18 nous aura bien marqué surtout lors des étés au bled, à Marrakech et El Jadida. Sur le trajet, mes frères et moi chantions en cœur les chansons de Kool And The gang, des frères Jackson, ou Barry White. Oui, parce que mon daron c’était un mec de la funk. Souvent, et grâce à la R18, on fumait les autres voitures, des Diesel, chargés à bloc. Mais aussi (et) souvent, mon père rallait à la pompe à essence. Le top, c’était sur les routes du bled avec les sons de l’époque. 1984, hormis la Renault 18 c’était l’année où mourrait assassiné par son père Marvin Gaye. Et que sur les ondes les tubes de Peter et Sloane « Besoin de rien, envie de toi », France Gall « Débranche », Jean Jacques Goldman « Envole moi ». Et cette même année, Michael Jackson recevait 8 grammy awards et sortait avec ses frères l’album Jackson avec l’excellent titre « Torture ».

Le dimanche, on était fier de voir débarquer en bas de la maison le bolide, et on frimait devant nos potes et voisins les Boussouira, fascinés par le bolide. Avec mes frères, on lavait le véhicule, avec un seau et des chiffons pour avoir ensuite une pièce de quoi s’acheter un mister freeze ou aller à la piscine de Saint Ouen. Attends copain lecteur, la Renault 18, a même été exportée aux Etats Unis. Mais toutes les bonnes choses ont une fin, et mon daron est resté bloqué au milieu des années 80, son dernier succès, la Renault 18. Depuis, il n’a plus connu le succès, ni auprès de nous, ni auprès de la coiffeuse, qui kiffait mon père et SA Renault 18.

Après avoir eu mon permis, j’ai repris le flambeau et me suis fais la main avec la voiture de mon daron qui avait bien vieilli en dix ans. Je revois mon pote Mehdi se foutre de ma gueule, à cause de mes demi tours foirés, mon premier carton et aussi parce que les vitres étaient électriques, bon faut dire que lui et sa Renault 5, c’était pas mieux. En tout cas une chose est sure, les voitures, et en particulier la Renault 18, c’était mieux avant !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :