Le Nutella

NutellaVous connaissez tous les annonces publicitaires qui nous vendent  la fameuse marque de chocolat à tartiner « Nutella ». Et vous avez sûrement vu Jamel en spectacle vanter les mérites du Mutella. Mais il ne vous a pas dit toute la vérité. Car tous les jeunes des quartiers populaires connaissent plus « underground » que le Mutella : « le Beurre, chocolat en poudre, sucre en morceau ». A notre époque dans les années 80 et 90, il y avait pour les familles nombreuses et sans moyens : le pain imitation Nutella, pire que le Mutella de Jamel. Rétrospective. Souvent le frigo n’était pas plein. On allait faire les courses au supermarché Casino de Saint Denis porte de Paris. C’était un moment magique, dans la voiture, mon père mettait à fond « Just An Illusion » d’Imagination ou du Kool and The Gang. Ma mère faisait la liste, mon père validait la liste, en retirant les choses superflues c’est-à-dire les yaourts, gâteaux, boissons sucrées et confiseries. En fait, il ne laissait que le lait, le café, les féculents et le sucre. Le tout, chargé dans la mythique Renault 18. Mon père trouvait évidemment secondaire d’acheter les yaourts, encore moins du Nutella. Lui, venait du Maroc et avait grandi à la « dure ». N’imaginez encore moins un goûter avec du Nutella. Alors on a appris un peu comme les indépendants dans le rap, à faire par nous même. Les débuts de mois, on pouvait en général réclamer ou prétendre à un pot de Nutella. Ma mère le cachait dans le caddie. Arrivé en caisse, mon père ne pouvait pas refuser. Mais cela ne marchait pas à tous les coups. Notre mère l’achetait pour quelques francs. Il était à l’identique d’aujourd’hui, mais ne durait qu’une semaine. Alors les 3 semaines restantes, il fallait improviser. 1982, c’était l’année où on a vu « E.T » au cinéma l’Alhambra, ma mère, mes frères et moi en avions pleuré car on voulait qu’il rentre chez lui.  J’étais en primaire en CE2. 16h00, je sortais de l’école. Mon frère était en CE1. Pas d’études. Et trop tôt pour les dessins animés que nous attendions avec impatience. Notre préféré, c’était « Tom Sawyer ». Une caille-ra du Mississipi. Pour patienter et retrouver « Récré A2 », il n’y avait rien à faire, si ce n’est manger. Nous étions le 10 du mois. Plus de Nuttela, mais heureusement tous les ingrédients était là pour faire mieux ! Inventaire : le pain, le beurre, le chocolat en poudre et le sucre en morceau.  Avoir les ingrédients n’était pas tout, il y avait le secret de fabrication. Il fallait plier la tranche de pain en deux. Pour ensuite la tartiner généreusement de beurre. Sur le beurre il fallait saupoudrer avec précision le chocolat en poudre. Touche magistrale, rajouter les morceaux de sucres au centre, puis rabattre le pain. Quelques années plus tard, on a découvert encore plus fort. Plus simple ! Nous prenions un bol, versions le chocolat en poudre et rajoutions plusieurs sucres et quelques gouttes d’eau. C’était presque du vrai Nutella ! (On avait même revendu la recette à Mohamed Saïd, contre un paquet de billes). Une fois la recette réussie, mon frère et moi dégustions notre pain imitation Nutella. C’était trop bon. Bien sûr, la recette devait rester secrète parce que mon père rallait, les paquets de beurre, les boites de sucres en morceaux se vidaient très vite. Normal, mes frères et moi étions « accro » de ce goûter. Avec le temps, on est passé au vrai Nutella. Il y a eu plus tard les années frites mais ce sera pour un prochain numéro.

Le coach

3 commentaires pour Le Nutella

  1. DarkSkinLady dit :

    celui là, tu m’as fait gori parce qu’on faisait la même chez oim’ mais on mettait pas les morceaux de sucre. On faisait Benco(plus tard banannia) + margarine fruit d’or! Et franchement c’était claqué mais au moins ca faisait bien le taf de l’illusion du « humm cest bon! » alors qu’en vrai c’était DEGUEULASSE!

  2. nadia dit :

    j’avoue j’en ai encore l’eau à la bouche c’est comme ça qu’on faisait chez nous !!!! c’etait du tonnerre, malgré tout et quand tu connais la composition du nutella, aujourd’hui je préfère manger des fruits ou du miel lol miss bio oblige…

  3. La-Babouch-K dit :

    Aaaaah flashback in the back… of the 80’s.
    Je me suis revue avec ma soeur, affairées dans la cuisine, pensant pouvoir concurrencer le Nutella. On voulait le commercialiser mais on a jamais eu l’idée lumineuse de vendre… euh de partager la recette avec nos camarades (on serait riche en agathe ou panini aujourd’hui).

    Merci pour ces doux billets Monsieur Santaki c’est toujours un délice.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :