Le collège Jean Jaurès à Saint Ouen

Septembre 1985. On vient de rentrer de Marrakech. Le daron est frais avec la Renault 18, et ses musiques. L’album Victory des frères Jackson, et surtout le dernier album Emergency de Kool And The Gang. Cette même année les tubes sur les ondes sont ceux de Madonna « Like Au Virgin », Daniel Balavoine « Sauver L’amour », ou encore la belle Whitney Houston  avec son morceau « How Will I Know »…

jeanjaurescollege

C’est la rentrée, et fini l’école primaire. Je suis dorénavant un grand et débarque dans ce gigantesque établissement. Le collège Jean Jaurès.  A l’époque mon style, c’est une paire de lunettes « Plasma », de gros cheveux,  et des Adidas Americana. americana-hi02Le trajet de la maison, au collège est de quelques minutes. Sur le trajet je fredonne la titre Fresh de Kool And The Gang : «Chizefunchchizesinflunch ». Le beau temps m’accompagne pour les premiers jours de la rentrée, et parmi mes camarades de classe, y a ma voisine de Pallier Laetitia Fournier. J’ai de  nouveaux camarades de classe, je te citerai tout de suite les Top trois de la classe. Linda, Evelyne, et Sophie Blasco, une version plus light de Sophie Marceau. Et parmi les autres, des chauds comme Lionel, et Sylvain. Le genre de petits gosses favorisés, qui sont bien vu par les profs, et qui derrière font les 400 coups. Une version de « Ricky La Belle Vie ». La vérité, c’est que Sylvain m’impressionne avec son insolence, et sa paire de Coq Sportif. Il est hype. Un gars que j’aimais bien, c’était Pascal Darreau, coupe au gel, mallette à la mai. Il avait tous les survêtements Adidas Challenger. Dans notre classe y avait aussi une équipe de chipies. Quand tu t’appelles Santaki, y en a toujours pour t’appeler Sankukaï. A cette période, et je sais que certains se souviendront, y avait une publicité à la télé avec le slogan « Si Pantashop n’existait pas faudrait l’inventer ». Tassadit, Malika et Sana me charriaient avec une parodie « Si Santashop n’existait pas faudrait l’inventer ». Et moi comme un gogol je les pourchassais. Imagine des gros cheveux, de grosses lunettes et des Americana en train de courir après trois meufs, ben c’était moi.

En français le prof c’était monsieur Jarry. Un grand monsieur, avec une grande calvitie. et des cheveux blancs. Notre prof principale, Madame Chambon, sa coupe garçon et ses lunettes. En EMT, un monsieur avec une moustache du bled, et un air éffémininé. Et en EPS, une prof beaucoup plus bonne que la plus bonne que mes copines. Tous les mercredis après midi, avec Karim, j’allais chez Stéphane M. Son père travaillait chez Edf, et avait une baraque de ouf. On jouait dans son garage, il avait un baby foot, et même un jeu d’arcade. Bien sur, y a eu quelques loupés, comme ma première baston contre Laetitia Fournier, qui m’a fumé avec trois droites dans le nez. J’ai fini avec du sang sur mon pantalon blanc, et la phrase de mon père – Tu t’es fait battre par une fille !– Aujourd’hui, Linda en rigole, moi aussi. Mais à l’époque je n’avais qu’une envie, DE-ME-NA-GER ! –

Je découvre la politique, avec les élections des délégués. Je vote ! Les deux élus, et représentants de notre classe sont Sylvain, et Sophie.  Le collège c’est aussi les premiers dossiers qu’on retrouve quelques dizaine d’années plus tard. Je suis resté trois ans au collège Jean Jaurès, et je n’ai pas du tout aimé, tout simplement parce que j’a disparu pendant trois mois de la classe, mais ça c’est une autre histoire… Ce n’est qu’aujourd’hui avec les retrouvailles, et la réconciliation avec le passé que je peux te dire, que le collège Jean Jaurès, c’était de la bombe …

Rachid Santaki

3 commentaires pour Le collège Jean Jaurès à Saint Ouen

  1. illham dit :

    Cette article, c est un peu du déjà vu ou plutôt du déjà lu, ca t as vraiment traumatisé qu une fille t es mis ta raclée quand t étais plus jeune, déjà dans la petite cité dans la prairie, tu décris ça comme un echec cuisant…

  2. Baba dit :

    Aaaaah le collège Jean Jaurès. Tellement de souvenirs. Je me faisais Haggar parce que j’avais 1 an d’avance et que tout les mecs de ma classe avait redoublé au moins 1 fois ! En 3e ils avaient tous de la barbe ! Mais c’était la belle époque de l’insouciance ! Merci pour les souvenirs Rachid !

  3. Nadia dit :

    en basket à la mode, les « Elie nastase » aussi ont fait un carton à l’epoque … J’ai du les porter pendant au moins 5 ans tellement je les kiffais lol

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :