Playmobil, en avant les histoires !

J’espère qu’après cette anecdote de 1983, il y aura prescription et que je n’irai pas en prison… Aujourd’hui avec tous les systèmes de sécurité on peut plus pé-ta comme à l’époque, ceci-dit ma carrière n’aura duré qu’un instant celui de me faire cramer…

Police 2Un automne de 1983. Nous sommes un mercredi, et ce jour là nous n’avons pas école. Je ne me rappelle pas de mon institutrice de l’époque, ni de la classe. Au ciné ça cartonne pour le Jedi qui est de retour. L’affiche du film l’étoffe des héros m’a marqué, avec plein de cosmonautes. Sur les ondes David Bowie avec « Let’s Dance », et le groupe Survivor avec « Eye of the Tiger » cartonnent en France. Et c’est à cette période là que j’ai commis l’irréparable…

Ce jour là, et comme on a bien travaillé à l’école ma mère nous a donné de l’argent de poche, cinquante francs à se partager. Mes frères et moi trainons avec Mohamed Said. Tous les gens de ma génération te diront que Mohamed Said à Saint Ouen, c’était un mec qui tapait. Il vivait dans notre quartier et c’était le grand pote à mon frère. Quelques années avant, ils avaient même tous les deux voulu fuguer après avoir vu un épisode de Tom Sawyer. Celui où Tom, Huck et le gros Ben avait fuit Saint Petersburg, et tout le monde les croyaient morts. Mon frère avait préparé un sac avec des boites de conserves, mais à la dernière seconde Mohamed et lui avait changé d’avis car il avait vu dans l’épisode qui suivait que les trois gaillards étaient revenus. Ce détour pour te dire, que Mohamed Said était un chaud, un phénomène à notre époque. Et ce jour là, on va donc tous ensemble au prisunic.

A saint Ouen, et dans les années 80, Prisunic (Prisu pour les gens dans le mouv’) c’était la grande surface de ouf. Sinon t’avais un Casino mais il était à Saint Denis Porte de Paris. Au prisunic t’avais deux niveaux, le rez de chaussée avec tous les produits alimentaires. Et à l’étage tu avais les fournitures scolaires, les jouets et j’en passe. Le prisunic c’était particulier car ma mère y travaillait. Ce jour là, elle n’était pas là.

On monte au premier, et on regarde les jouets. Je tourne et là je vois une boite de playmobil, un camion ! Je bloque dessus, je le veux. Je regarde le prix et je n’avais pas assez alors je demande à mes frères de rajouter. Ils me répondent – Laisses tomber – Alors on a continué à tourner dans les rayons et je suis discrètement revenu sur mes pas, après avoir tourné ma tête à gauche puis à droite, et j’ai ouvert mon blouson, et j’ai mis la boite de playmobil. J’ai rapidement rejoint mes frères, et ils n’ont rien remarqué. Alors je me suis dit qu’un mec qui passe à la caisse avec un ventre carré ça ne se verra pas…

A la caisse, y avait une caissière petite, cheveux court et plus ou moins roux. Elle nous regarde, mon cœur bats, limite j’avais comme dans les séries animées la petite goutte de sueur. Puis d’une voix forte, elle dit « Ouvrez vos blousons » Tous les regards se sont portés vers Mohamed Said, même moi je me suis dit qu’est ce qu’il a encore volé ! Mais j’avais beau faire style – Mais qui a volé l’orange du marchand ?  Et faire style arrêtez c’est pas moi ! – Elle avait cramé que mon ventre était très carré. Quand Mohamed a ouvert son blouson, alors mes deux frères se sont tournés vers moi ! Ils étaient choqués, et cette tentative de vol puait vraiment la défaite. Comment tu peux penser péta une grosse boite de playmobil avec un ventre carré ? Alors elle m’a pris par le bras, et m’a dis on va aller voir le vigil. Je me suis dis –  je suis dans la merde, j’ai volé et en plus dans le magasin où ma mère travaille ! – Il était 14h00 passé, et elle ne l’a pas trouvé, il était parti manger. Et quand elle m’a demandé mon nom, elle m’a dit mais ta mère travaille ici ? J’ai dis – oui – elle m’a regardé et m’a dit de ne plus recommencer, et m’a fait la morale. J’ai répondu  – Oui, madame – Avec la peur dans la voix de voir mon père me chercher au commissariat.Elle m’a laissé repartir en faisant style qu’elle avait noté mon nom et qu’elle allait le transmettre au commissaire Moulin.

Playmobil-Police-Car-Sides-Of-Car

Nous sommes rentrés et sur le chemin, mes frères pleuraient et me disaient – Pourquoi tu nous l’a pas demandé, on t’aurait donné pour acheter le camion ! – Quelle bande de mythos. Mohamed Said avec son cheveux sur la langue, me disait mais t’es con ou quoi, t’as pas vu que ton ventre était carré et que sur ton front y avait marqué – j’ai volé arrêtez moi ! Et en plus une boite de playmobil de police ! – Fallait me dire Rachid, si tu voulais la boite je te l’aurai volé ! Et il jurait déjà la vie de sa mère. Je ne les écoutais pas, et je me disais – Je suis Venu, j’ai vu, j’ai volé et je me suis fait grillé – Nous sommes rentrés et plutôt que de l’apprendre par sa collègue, je me suis auto-balancé… Enfin je l’ai dis quoi…

Ma mère n’a pas été dure avec moi, et j’étais un peu déçu de mon comportement. Mon père ne l’a pas su, et depuis j’ai plus jamais volé. Enfin si ! Juste l’enveloppe de la cantine. Mais j’ ai tiré une leçon si tu mets quelque chose sous ton blouson, faut juste que ce ne soit pas énorme…

PS : L’auteur de cet article souhaite rester dans l’anonymat.

R***** S******

5 commentaires pour Playmobil, en avant les histoires !

  1. mc succar dit :

    Très drôle!!!
    Comment expliquez-vous que tous les enfants ont cette tentation?
    A mon époque, dans mon lycée, cela correspondait à un manque et aussi à un rite de passage pour faire partie d’un groupe.

  2. Nadia dit :

    en fait moi j’ai fait mieux, je tapais des thunes dans le porte monnaie de ma maman et j’allais voir ma soeur (ma grande soeur) et pendant des années je lui ai fait croire que j’avais des dons et que je pouvais avoir de l’argent quand je voulais. et elle y croyait vraiment !! j’etais forte !! lol
    je me demande encore aujourd’hui comment ma mère a fait pour le pas me griller !! j’etais trop forte !!!
    eh oui je crois que tous les enfants qui ont des frustrations, volent… enfin c’est ma théorie de meus à l’ancienne.

  3. lahoussine taha dit :

    je suis passé à Auchan avec mon fiston, il m a trainé au rayon jouet, quand j ai vu la taille des boîtes Playmobil mon fils n a pas compris pourquoi je me suis mis à rigoler tout seul…
    ventre carré…

  4. Alf dit :

    Reuh,
    C’est pas bien j’aurais jamais crû çà en plus je mate Pinot simple flic des barres de rires… Ventre carré j’ai pas encore vu ça !!
    Et alors tu nous racontes pas ton entretien avec le Commissaire Moulin
    Audonienne Foreva

  5. sacre plyamobill dit :

    moi je garde un souvenir fou de cette époque playmobill je partais avec ma soeur à MAMOUTH magasin à montesson 78. et je volais des playmobil je sais que c pas bien mais je ne regrette pas. Je me rend compte du risque que je prenais lol.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :