L’incroyable Hulk

Dans les années 80, ce n’était ni les rebeu, les renoi ou les yeux bleus qui étaient à la mode, mais un mec tout vert : Hulk !

hulk-tvCette année là, la télévision Patrick Sabatier débarquait avec son émission « Avis De Recherche » (j’en ferai un article sur ce type) avant de finir condamné pour avoir escroquer des familles. Mais ce qui m’a vraiment bouleversé à la télévision, c’est ce docteur qui passait tous les samedi après midi. Un certain David Banner.

Comme tous les matins de cette année 80. Je vais chercher  le journal à mon père, et le pain. Revue de presse du daron : Le Parisien, Paris Turf, Spécial Dernière. Mon père, en dehors de son travail de manutentionnaire, c’était un de ces immigrés qui espérait prendre le million de francs pour rentrer au pays.  A l’époque, le kiosque de l’avenue Gabriel Péri, est tenu par un couple de personnes âgées. Je rentre chez le commerçant, et il me laisse regarder les revues Strange. Parfois, je m’assois sur un tabouret. Très chaleureux, il me dit «  Tu peux les lire ici ». J’étais un crevard, et j’avoue que mon père ne comprenait pas comment je faisais pour mettre trente minutes à aller chercher ses journaux. Le vieux couple, et moi on savait. Je regardais les images, et c’est vrai que mon préféré c’était Tony Stark. Un chef d’entreprise qui sortait son armure d’Iron Man, et qui était avant tout un humain avec ses forces et ses faiblesses. Tony buvait, et pas à moitié. Peut être que c’est grâce à lui, que je n’ai jamais eu comme meuf la bouteille ? Qui sait. Je réglais les journaux avec une pièce de dix francs (1,50€) et je passais à la boulangerie pour acheter le pain.

Le samedi, c’était galère. Ma mère travaillait toute la journée au Prisunic. Et mon père nous gardait. La marge de bêtise était nul, on était assis dans le canapé, et notre seul loisir? Regarder les pages de ses journaux. Des chiffres et des cotes sur Paris Turf, et Spécial Dernière. et quelques images dans Le Parisien. Parfois on invitait Bruno le samedi après midi, qui lui aussi se tenait droit devant mon daron. Et y a eu cette émission Temps X avec les deux frères jumeaux, les Bogdanof. Au programme c’était des séries comme la quatrième dimension. Après ce programme, je découvrais une série. Hulk !

lincroyablehulk5Hulk, c’était un homme vert. Je voyais David Banner, ce gentil docteur qui avait perdu sa femme et qui se promenait avec son sac pour fuir la ville et les  apparitions de son égo. Le type était un auto-stoppeur au début et à chaque fin d’épisode. Je pense qu’à cause de lui, plein de gens de ma générations ne prendront jamais d’auto-stoppeurs. Ben ouais, attends tu imagines tu le fais monter dans ta voiture et par inadvertance tu vexes le mec. Et il commence à se transformer en Hulk dans ta caisse ?!! L’assurance ne te rembourse pas. Il me font rire la pub « C’est la MAAF ».

Chère copine et copain lecteur pour gagner grave des tunes, je suis obligé de mettre des pub entre les articles, alors lis cette pub que je puisse gagner un peu d’argent…
PUB MAAF Version Hulk

Un assuré (victime d’avoir pris en stop David Banner ): bonjour, j’ai pris un auto-stoppeur dans ma voiture et il s’est transformé en géant vert !
Le mec de la pub (avec son sourire de mytho) : Ah !Et il a laissé plein de Maïs, et vous voulez vous faire rembourser les frais de nettoyage ? On vous rembourse !
Les meufs prêtes à chanter c’est la MAAF !
L’assuré : Non !! il a cassé ma voiture, m’a mis des droites, et on a fait un putain de carambolage…
Lui : on vous rembourse quand même !Les meufs sortent et chantent etc.

Nan. Franchement Hulk il a foutu la merde. Mais pas qu’à ce niveau là. On a souvent reproché à Dorothée la violence de  dessins animés comme Ken Le Survivant, Les chevaliers du Zodiac etc. Mais on savait que c’était de l’animation. Tandis que Hulk ! Combien de fois mes parents sont rentrés dans ma chambre et m’ont trouvés avec mes affaires arrachés et du feutre vert sur la tête, en train de faire ROARRRR.

Reconstitution
Moi : Hulk c’est moi…Je viens de reprendre ma forme normale.
Mon père (qui se transforme en hulk) : tu vas voir le vrai Hulk !
Moi (après un coup de pression) : Non le feutre c’est moi…J’recommencerai plus.

Avec du recul, la série était bien écrite. Normal, c’était un produit de Stan Lee, le fondateur de Marvel. On attendait qu’une chose la transformation du docteur, et les vols planés des méchants. Un des épisodes qui m’a marqué c’est celui ou Hulk affronte un autre Hulk. C’était marrant car l’autre Hulk avait aussi des gros cheveux mais les effets étaient mal fait. A la fin, cette imitation d’Hulk s’est fait tirée dessus par le shérif. Il était mort. Quand au vrai, il s’est sauvé. Oui, je comprends chère copine et copain lecteur, tu t’es embrouillé mais relis.

TOURNAGE HULK

La série l’incroyable Hulk  m’a plu parce que finalement le docteur Banner était un gentil monsieur mais qu’au fond de lui il avait cette violence inouïe. Je m’identifiais à lui que pour le coté violent. Pour le coté scientifique, je ne te cache pas que je ne pouvais pas. J’avais déjà redoublé mon CP. Alors la première S, j’étais loin d’y arriver. Quoi qu’il en soit, aucun samedi ne vaudra ceux ou j’attendais le gentil David Banner.

PS : reposes ce feutre vert tout de suite, t’as passé l’âge. Merci

5 commentaires pour L’incroyable Hulk

  1. Nadia dit :

    En tant que petite fille modèle et douceeeeeee, moi, il m’a bien fait flippé Hulk. J’espère que ton père ne se fache pas quand tu l’appelles HULK lol. J’avoue moi c’est ma mère qui se transformait en Hulk. Eh oui, à chacun son Hulk.

  2. Cyril dit :

    Ce n’est pas David mais Bruce Banner !!! Ca m’a énervé toute mon enfance.

    • rachidsantaki dit :

      Oui dans les comics c’est Bruce Banner !! Mais dans la série télévisée et je ne sais pour quelles raisons, ils l’ont appelé David Banner. C’est ce qui t’a énervé ?

  3. cobra dit :

    c’ est pace que dans les années 70 le prénom Bruce avait une connotation homosexuelle et les gens de la série n’ont pas voulu.

  4. Matcheu dit :

    Ah Bill Bixby, l’homme sensible, fugitif de son état, abritant un monstre qui craque pantalon et chemise, waouah, quel état ! Et pourtant, cela restera une merveilleuse séquence de transformation reléguant celle des Powers Rangers dans le tiroir. Dans le second film avec Edward Norton, le réalisateur rend un bel hommage à la série, de quoi maintenir l’esprit d’une série avec des trucages désormais surannés mais tellement kiffant… Depuis, je me suis mis aux dessins animés Hulk récemment parus en DVD.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :