C’est ceux qui en parlent le moins, qui en mangent le plus…

1990. Nikita cartonnait dans les salles de ciné. L’année du premier single des NTM « Le Monde De Demain ». A cette époque, les 93 NTM étaient massifs, rien qu’à voir le clip avec les nombreuses têtes de Saint Denis et d’ailleurs.

FRITES

Dans ma classe, Arnaud, un bousillé de achipé achopé dessine sur des feuilles, des lettres avec des reliefs. Il me parle des 93 MC, de 93 NTM. Normal, c’est un gars de Saint Denis. Et le soir il taggue. Un passionné de hip hop, et de graffiti. Alors que je suis en mode Benny B. Dis moi bébé pourquoi est tu aussi cruel… Qu’est ce qu’on peut être con parfois. Il me chambre, et me sors l’avis de recherche sur Benny B. On en rigole. Son « hip hop attitude suscite mon intérêt. C’est un mec bien, Arnaud. En 1990, on porte tous des manteaux Duffle coat et des Levi’s 501. Les Air Max avec la bulle d’air viennent de sortir. 500 balles, ça reste inaccessible pour nous. On est pauvre. Et ce sont des baskets de riches ! Alors je porte de Nike pas chère.

Je suis à Saint Ouen, au lycée Blanqui, en seconde. Mon frère, Hicham, est en 4eme techno. Et fout le zbel*( débris, gravats, résidu poubelle, bordel…).  Gosses du divorce, nous vivons chez le daron. La Renault 18 a bien vieilli depuis le collège, à vrai dire, ses vitres électriques et sa fermeture centralisée ne nous impressionnent plus. Les albums de Kool And The Gang nous ont saoulé. Désormais on est des mecs de la VRAIE funk : Evelyn Champagn King, Plush, Delegation, ou Jérôme Prister. Mon frère, avec des potes à lui, va péta les disques au puces. Notre plat principal ? Les frites ! D’ailleurs, dans l’histoire de ma life j’ai surnommé cette période : l’époque des frites.

pommes_terreAprès les premières ventes de La Petite Cité Dans La Prairie. Mon éditeur n’a pas compris pourquoi avec mes royalties j’avais demandé à me faire livrer deux palettes de pommes de terre. Si lui n’a pas compris, moi si !!

BARBAPAPALes programmes de santé, qui vise à améliorer notre hygiène alimentaire le soulignent. Mangez 5 fruits et légumes pas jour pour votre santé. Et je pense qu’il devrait illustrer ces exemples par des personnages qui n’ont pas mangé de manière équilibrée : Casimir, Pikachu, toute la famille des Barbapapa, le fils du shérif dans les Simpsons, et le plus grillé, Schrek… Ils sont nombreux comme ça. Copine et copain lecteur, tu remarqueras une chose. Ils ont des corps difformes, et en plus ils ont un teint, loin d’être célestin (rime gratuite et pourrie je vous l’accorde). Ceux qui te disent qu’il faut accepter les autres, sont les premiers à ne pas appliquer ça. Comment ne pas voir la différence de poids et de couleurs, steuplait les Barbapapa!

Quoi qu’il en soit en 1990. On avait une alimentation beaucoup plus saine qu’aujourd’hui. Nous, y avait pas de Mac Do, de Grec ou quoi.  Parce qu’en réalité on en n’avait pas les moyens. Non mais t’as vu le pris à l’époque ? Trente francs le menu au Mac Do !! C’était vingt kilos de patate  au marché ! Et crois moi, ça c’était consistant. C’était l’essentiel. Pas de sauce barbecue, samouraï ou je ne sais quoi, en accompagnement c’était du sel !

Notre menu avait été élaboré par une grande spécialiste. La galère. Et ça donnait comme menu : le matin,  rien. Le midi, frites. Le soir on variait. Salade de frites. L’avantage quand tu épluches toi-même les frites, c’est que t’as tellement la dalle que tu apprécies le gout. Et oui! Notre vie se résumait à une friteuse, de l’huile, et des pommes de terre. Crois moi on était secs.

A la sortie du lycée.
Eux (en mode on est jeunes et on veux pas payer) : On va ou les gars ? On va squatter derrière…. Hey ! Rachid tu viens avec nous…
Moi (en mode corvée de patates) : Non je peux pas.
Eux (en mode cigarette) : Pourquoi…
Moi (en mode Don Johnson) : Nan j’ai un rendez vous avec une meuf…
Eux : Ah ouais… Sérieux ! ?
Moi (en mode j’en ai marre pourquoi la vie c’est comme ça !) : Ouais…J’y vais les gars !

Un quart d’heure plus tard
Moi ( en  train de pleurer ) : Fais chier, j’en peux plus tu me saoules.
Elle (en mode tenue légère): Mais c’est toi qui te plains pour rien.
Moi (dépression chronique) : J’en ai marre je craque !!
Elle (en mode michetonneuse) : Mais t’aimes bien mes formes…
Mon père : Avec qui tu parles connard !!!
Moi : Non rien papa… Alors épluches les pommes de terre et vite !!

Une fois la corvée terminée. On lavait les pomme de terres. Et direction le bain d’huile. Une fois les frites prêtes, on s’installait à table, et je peux te dire qu’on avait la dalle. La vraie. Aujourd’hui, TF1 nous montre des reportages sensationnels. Car Jacking. Home Jacking. A table, y avait le frite jacking. Cela consistait à dépouiller l’assiette de l’autre. Souvent mon plus jeune frère qui trinquait.

Reconstitution du crime

Mon frère et moi : regardes y a capitaine Flam à la fenêtre !
Mon petit frère (en mode innocent) : ou ça ou ça !!
Mon frère et moi (cagoule sur la tête et poignée de frites arrachées) là !! là !!! Tu vois pas !??!
Mon petit frère : Tu mens (notez bien que le terme mytho n’était pas employé à l’époque)
Je peux te dire une chose, on était dépendant. La frite coulait dans nos veines. Le soir, je rêvais de frite végétaline, et du gros Vico.

Lors de cette rentrée des classes. En remplissant la fiche, le prof était étonné car j’avais précisé dans loisirs FRITES. A cette époque je connaissais aussi toutes les sortes de pommes de terre. Et j’ai même voulu devenir agriculteur. Purée, tu m’imagines dans l’amour est dans le pré ?

Heureusement, l’époque des frites a duré quelques temps. Puis en fin d’année, on a cessé. Un évènement a fait que les frites c’était fini et que cette époque allait marquer ma vie et que plus jamais, ce ne serait pareil. On est passé au luxe.

Plus tard avec les premières tunes on a testé les frites congelées. Aucune saveur. Puis avec le temps, les sorties extérieures. Rien ! Aujourd’hui, je me rends compte que rien ne pourra égaler cette époque, parce que la vie et surtout nos frites avaient une saveur particulière. Celle de la galère.

PS : j’ai deux palettes de pomme de terre en stock. Qui organise une soirée frites ? Et j’suis pas de corvée de frites !

Rachid Santaki

5 commentaires pour C’est ceux qui en parlent le moins, qui en mangent le plus…

  1. Nadia dit :

    je comprenais pas pourquoi tu me parlais de frites mais ça y’est je viens de lire et là j’ai des barres de rire !!!!
    J’ai moi aussi ma petite anectode à ce sujet, quand on invitait mes cousins a la maison, j’avoue ma mère faisait souvent des frites (tu remarqueras que je n’etais pas de corvée lol) et un jour après avoir grandi, y’a un de mes cousins qui, pour me charrier me dit, ah oui tu te souviens quand on venait chez vous on ne mangeait que des frites. Mais au moins elles avaient du gout les frites à ma dareune …
    à coté mac do et les autres peuvent se rhabiller. je t’avais dit, c’etait mieux avant, et c’est pas une quetion de nostalgie, quand tu regardes bien la société de con-sommation a tout transformé !!! hein ?

    • rachidsantaki dit :

      Des frites… je kiffe. Sérieusement on pense que c’était mieux avant, mais en réalité chaque époque a ses qualités, ses défauts et on ne peut pas condamner demain parce qu’on est juste persuadé d’avoir vécu des moments qui nous semblent mieux qu’aujourd’hui. Mais on pourrait très bien se dire qu’avant y avait pas Internet, pas de téléphonie mobile et j’en passe. Et que finalement c’était pourri. Je rédige les papiers mais je garde un degré de lucidité, c’est juste par nostalgie que je di que c’était mieux avant mais aujourd’hui c’est aussi bien. La preuve, c’était stylé samedi. Faut juste vivre son temps ! Et celui qui nous a marqué et celui de l’innocence.

  2. Nadia dit :

    très juste, surtout quand tu donnes l’argument du « temps de l’innocence »

  3. Karim Fares dit :

    ok pour la soirée frites rachid reste a savoir qui va éplucher😉

  4. Alf dit :

    Lol des frites. La purée c’est mieux lol
    Copain il t’en reste des patates
    Bonne soirée
    Audonienne foreva

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :