Iron Man, un verre ça va, deux verres bonjour les dégats…

1985. Les années de Michael Jackson, de Kool And The Gang, et surtout les premières années collèges. A Jean Jaurès, le collège de ma ville, je suis avec mes camarades de classe, si t’es de Saint Ouen, et de ma génération tu les connais, et me connais surement. Le collège c’est une période difficile parce que je me cherche, parce que je suis un adolescent qui change, et qui n’est pas sur de lui, parce que c’est la transition entre l’enfant et l’adulte qui sommeillent en moi. Cette année là, je découvre un super héros, Iron Man, et derrière la machine il y a un mec torturé malgré qu’il soit pété de tunes : Tony stark (Comme quoi l’argent ne fait pas le bonheur…).

« TATA CAILLERA »

Tous les samedis après midi, la sœur de ma mère me garde: Suya je l’aime beaucoup. Elle habite dans un petit studio du 16eme arrondissement, et viens me chercher à Saint Ouen pour passer l’après midi avec elle. Son délire est d’aller du coté de Barbès chercher du tissu, elle travaille dans la couture, et me laisse dessiner. Souvent elle m’encourage car j’ai un coup de crayon, et me rassure. Suya, c’est elle qui m’a permis d’avoir « le goût »(rien à voir avec Quick, merci) malgré son fort caractère, et son impulsivité.  Je n’ai jamais compris son train de vie, car elle me traine dans les transports, et à d’autres périodes elle a sa voiture, une Renault 5. La classe ! Quand c’est le week end, j’attends avec impatience son arrivée, installé dans le canapé en cuir de notre salon. J’observe mon père qui lit son journal de course Spéciale Dernière. Il cherche le bourrin qui fera de lui un milliardaire. Il fronce les sourcils, et entoure avec son stylo Bic les numéros qu’il va jouer le lendemain. Je m’ennuie à regarder mon père faire ses pronostics bidons, mais l’ennui est rompu quand ma tante tape très fort à la porte. Elle me fait flipper à chaque fois, car quand elle tape à la porte, on dirait qu’elle va tout casser. Je cours lui ouvrir, elle m’embrasse et dit bonjour  froidement à mon père, qu’elle appelle « Momo ». Mon vieux ne peut s’empêcher de lui dire de frapper doucement à la porte, elle ne peut s’empêcher de lui répondre en zozotant, « Ca va ! Elle n’est pas cassé ta porte ! ». Entre eux, c’est loin d’être la grande entente. Elle sait que mon père tape ma mère, et elle a la rage contre lui. Et lui a la rage contre elle, car Suya est une grande gueule, c’est la première meuf bonhomme que je connais, à part ma voisine Lætitia Fournier. Quand on quitte le bâtiment de la résidence Bachelet, elle m’emmène toujours chez le marchand de journaux du coin de la rue. Tata Suya me laisse prendre ma revue Strange, et lâche la pièce de 5 francs au vieux buraliste.

NAISSANCE D’IRON MAN

On marche jusqu’au métro Garibaldi, et je tiens fort ma bande dessinée. Je n’ai qu’une hâte commencer à lire les aventures de mon héros préféré. Dans les comics édités par la société Lug, je retrouve les aventures de mes supers héros, et celui qui me fait rêver, c’est Iron Man, l’homme de fer. On s’installe dans le wagon, et je commence à lire la série. Iron Man est une armure construite par Tony Stark, un milliardaire, qui s’est fait capturé et blessé pendant la guerre du Viêt-Nam par un chef de guerre. Alors séquestré, il a construit avec un autre chercheur une armure, qu’il a endossée pour devenir The Invincible Man, la première version du super héros. Son armure initiale est grise, et elle évoluera au fil des épisodes pour devenir jaune, puis bicolore. C’est dans le Strange Spécial Origines que j’ai découvert l’histoire de Stark. A l’époque où je lis Iron Man, la série est réalisée par trois employés de la Marvel Company, et le trio donne lieu entre 1980 et 1985 à l’âge d’or du héros de métal rouge et jaune. Quand nous sommes dans le wagon du métro, ma tante me prends la tête avec les hommes. Elle me dit, encore un truc de mec, et me pose des questions sur mes héros. Je lui parle de Stark, et Suya s’emballe et me dit que de toute façon Stark a une gueule de con, et qu’il doit mal se comporter avec les femmes. Je ne comprends pas pourquoi elle juge Tony, qui est loin d’être celui qu’elle croit. Mais quand elle parle, je ne réponds pas, à tous les coups je n’aurai plus sa visite. Alors je la regarde et je l’écoute zozoter. Sacré tata !

LA PUISSANCE…

Iron Man a une force surhumaine, il vole et peut atteindre Mach 3 grâce à ses répulseurs énergique, il équipé de missiles, supports de protection et de soin. Mais ce qui me fait kiffer chez Iron Man, c’est l’homme en dessous de l’armure, Tony Stark. Il est blindé, et le brun à moustache a tout : voitures, avion privée et j’en passe. Il peut aller au Maroc en avion, pendant que nous on y va en Renault 18. Mais le truc qui me fait comprendre plein de choses, c’est Tony Stark et son problème avec la bouteille. L’industriel est tombé dans l’alcoolisme. Il boit avec excès, comme mon père. Stark est un vrai schlague face à la tise. Dans le fond, quand je regarde les déboires de Tony Stark, je pense à mon père.  A la différence de mon héros, quand mon père boit il ne s’auto-détruit pas, il détruit la famille et s’emporte sur ma daronne. A travers Stark, je vois mon père et ses plaies. Gamin de douze ans, je me demande pourquoi papa boit ? Un jour, je pose la question à ma tante qui m’expliquera que son père avait le même problème, et que tous les mecs sont des cons. Alors je me dis que j’aurai le même. Mais la vie fera que je ne tutoierai pas la tise parce que je n’ai pas envie de devenir ivrogne comme Stark, et violent comme mon père.

Tout comme Spiderman et Peter Parker, Superman et Clark Kent : Iron Man, et Tony Stark ne font qu’un. Et l’autre problème du milliardaire, ce sont les femmes, le grand problème des hommes. A chaque épisode il se fera avoir comme un débutant. Pourtant Stark n’a rien d’un nouveau né mais rien à faire, il tombe sur des femmes vénales, ou à l’ouest. L’une des plus sincères est sa secrétaire : Virginia « Pepper » Potts (A ne pas confondre avec la vieille Peper Pot !). Je me souviens d’un épisode où Iron Man emmène la veuve noire, une espionne russe qui va l’assommer, et le piéger afin de dérober une puissante arme.  Mais  une fois de plus Iron Man s’en sortira en rendant l’arme inutilisable. Plus tard, elle le rejoindra au sein des Vengeurs, un collectif de super héros. Stark et les femmes c’était aussi un aspect humain, et fort. Le petit coté lover qui était en moi se réveillait. Iron Man né en 1963, a été inventé par Stan Lee, l’un des barbus le plus célèbre de mon époque avec Carlos. Le papa d’Iron Man lui donnera fin courant des années 90, après 332 aventures. C’est au 284eme épisode après avoir fait de lui un type perdu que Stark meurt.

Iron Man, c’était avant tout un mec en dessous d’une armure. Une série qui a duré de longues années, et que certains ont pu retrouver sur grand écran avec une belle prestation de Robert Downey Junior. Un type qui a  aussi eu des problèmes avec l’alcool. C’est peut être ce qui a fait de lui, un vrai Tony Stark ? Le film a cartonné lors de sa sortie dans les salle en 2008, et les fans ont apprécié car c’était l’adaptation la plus proche des comics Marvel. En même temps, qu’est ce qu’ils ont été nous le mettre en Afghanistan, alors qu’il était au Viêt-Nam. Les fans attendent impatiemment de retrouver Tony Stark face à ses démons, et la bouteille. Quoi qu’il en soit, Iron Man, m’a permis de comprendre que si mon père buvait c’était pour se consoler de ses blessures. Même si avec mon daron, on a jamais réparé ce qui était cassé. Merci Tony Stark…

Rachid Santaki

Bande son :
Kool & The Gang – Cherish
René & Angela – I’ll Be Good
Shalamar – Full Of Fire
Whitney Houston-How Will I Know
Break Machine-Street Dance

Un commentaire pour Iron Man, un verre ça va, deux verres bonjour les dégats…

  1. Mélanie dit :

    Ah ben voilà ! Merci !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :